Interdiction d’utiliser des pesticides : le 1er janvier 2019, c’est pour les particuliers et jardiniers amateurs !

Classé dans : Actualités | 0

Le 1er janvier 2017, les collectivités et l’Etat se sont vus interdire l’utilisation des produits phytosanitaires  dans les espaces verts, les espaces ouverts au public, les promenades, les forêts et les voiries. S’ils veulent encore pulvériser des produits, les agents ne peuvent désormais utiliser que des produits de biocontrôle (liste mise à jour ici).

La plupart des agents techniques ont été formés aux techniques alternatives au désherbage chimique et/ou à la gestion différenciée des espaces verts sur le bassin versant de la Reyssouze.

Le 1er janvier 2019, les particuliers et jardiniers amateurs ne pourront plus ni acheter, ni utiliser de produits phytosanitaires, plus communément appelés pesticides (herbicides, insecticides, fongicides). Ils ne pourront, eux aussi, se servir uniquement que de produits de biocontrôle ou homologués pour l’Agriculture Biologique.

Attention, les produits de biocontrôle ont des effets parfois plus qu’indésirables. Ils sont, comme les précédents, à manipuler avec précaution. Le port de gants, d’un masque, de lunettes de protection, voire d’une combinaison étanche et des bottes sont indispensables. Certains de ces produits, comme l’acide pélargonique (Katoun, Finalsan) peuvent provoquer des lésions oculaires graves. Il en est de même pour les solutions à base de bacilles (ex : Bacillus Thuringiensis).

La principale idée à garder en tête est de « jardiner autrement ». De nombreuses brochures et sites internet sont à votre disposition pour vous familiariser avec les insectes auxiliaires, les associations bénéfiques de plantes.

Jardin en permaculture

Jardin réalisé en permaculture

Pour vous aider à vivre cette transition le plus sereinement possible, vous pouvez contacter Héloïse Grimbert, chargée de mission pollutions diffuses, au SBVR : heloise.grimbert@syndicat-reyssouze.fr ou 04 74 25 49 62

Laissez un commentaire