Le Syndicat Intercommunal d’Aménagement et d’Entretien de la Reyssouze (SIAER) a été créé en 1956. Les premiers objectifs de la structures sont alors fixés :

  1. élargir à 10 mètres au moins le lit de la Reyssouze
  2. assurer la pérennité des ouvrages hydrauliques par un entretien permanent
  3. mettre en place des règlements hydrauliques pour les moulins
  4. réaliser l’assainissement de la ville de Bourg-en-Bresse

Le curage, notamment, s’il apporta un soulagement pendant quelques années, fut loin de résoudre les problèmes de la décennie 70 : pollutions domestiques et industrielles, phénomènes d’eutrophisation, afflux plus rapide des eaux vers la rivière et crues plus importantes, abaissement des niveaux d’étiage.

A partir de 1972, sous la présidence du Docteur Louis Jannel, Maire de Montrevel-en-Bresse, le syndicat se fixe de nouveaux objectifs. Il décide, pour mieux définir sa mission, de procéder à une analyse approfondie des causes de dégradation de la rivière : étude confiée au Cabinet Ruby, puis réactualisée en 1986 par Sud Aménagement et dont les conclusions, axées essentiellement sur une politique d’aménagement hydraulique, inspirent les opérations conduites par le syndicat jusqu’au premier « contrat de rivière » (1997-2004). Sous la présidence de Jean-Paul Morel, les compétences de la structure intercommunale s’étendent donc à l’entretien et à la réfection des installations hydrauliques des moulins et des berges de cours d’eau.

L’adoption de la procédure contrat de rivière, outil adéquat pour une gestion globale des cours d’eau, prenant en compte tous les usages de cet écosystème aquatique et un aménagement respectueux de l’environnement parachève ainsi l’évolution des compétences du SIAER, devenu Syndicat Intercommunal d’Aménagement et d’Entretien de la Reyssouze et de ses Affluents (SIAERA) en 1996 et Syndicat du Bassin Versant de la Reyssouze (SBVR) depuis 2011. Ce dernier se dote de statuts conformes à sa mission étendue et de moyens techniques et humains pour permettre à Jean-Louis Favier, élu président en 2014, de conduire au mieux un programme de restauration et de valorisation de la Reyssouze et de son bassin versant au travers du deuxième contrat de rivière (2014-2018).

 

DSC06283DSC06282