Le Lycée des Sardières au chevet du Dévorah !

Classé dans : Ils s’engagent pour notre Reyssouze | 0

En 2016, 12 élèves de deux classes de seconde générale et technologique du lycée agricole des Sardières se sont investis pour une demi-journée de ramassage de déchets sur le cours d’eau du Dévorah. Ce ruisseau témoigne d’un patrimoine naturel intéressant que le SBVR tente de préserver via un projet mené dans le cadre de son contrat de rivière. Au total, pas loin de 23 kg de déchets en tout genre ont pu être récoltés sur environ 1km de linéaire parcouru : objets en plastique, ferraille, pneus, clavier d’ordinateur…

Les lycéens exposent les déchets ramassés sur le Dévorah

 

 

La présence de déchets dans les cours d’eau du bassin versant de la Reyssouze n’est pas anecdotique ! Une large gamme d’acteurs sillonnant nos rivières nous font part d’une présence importante de déchets aux abords de ces réseaux. Geoffray Gatineau, propriétaire du moulin de la Bévière à Malafretaz a réalisé en 2016, dans le cadre des 60 ans du SBVR, une structure en forme de poisson avec l’ensemble des déchets récoltés sur ses parcelles connectées à la Reyssouze. Une belle initiative pour sensibiliser les jeunes et les moins jeunes de notre territoire !

 

Structure en déchets réalisée par le propriétaire du moulin de la Bévière

 

Mais ce phénomène peut aussi induire des coûts financiers pour nos collectivités ! En 2015, les agents routiers du Conseil Départemental de l’Ain ont effectué 1730 heures de travail pour récolter les ordures présentes dans les fossés parallèles aux routes départementales. Ce travail préalable est désormais devenu obligatoire en vue de gérer la végétation aux abords du réseau routier.

Le travail de sensibilisation ne fait toutefois que commencer ! Pour l’année 2017, le SBVR s’est allié avec la FRAPNA pour organiser de nouveaux chantiers bénévoles de ramassage des déchets. Nous vous invitons à suivre la rubrique « Agenda du Bassin Versant » pour vous tenir informé des dates de mise en œuvre de l’opération.