Moulin Neuf – Malafretaz

Classé dans : Travaux continuite | 0

Le projet

La production d’hydro-électricité a cessé au moulin Neuf il y a une dizaine d’années mais son propriétaire prévoit, à moyen terme, la remise en service de sa turbine. En lui proposant la création d’un nouveau bras de rivière contournant le moulin, le syndicat préserve les intérêts de la Reyssouze tout en s’inscrivant dans une démarche de production d’énergie renouvelable.

Ce nouveau bras a été créé de toutes pièces par terrassement dans une prairie avant de rejoindre un fossé déjà existant qui a été renaturé. Il est alimenté en permanence par un ouvrage franchissable par les poissons et avec un débit correspondant au débit réservé imposé au moulin (débit réglementaire garantissant en permanence la vie, la circulation et la reproduction des espèces vivant dans le cours d’eau).

Grâce à un partenariat avec l’entreprise CEMEX, une frayère à brochets de 5000 m² a également été aménagée sur le site.

Avant travaux

Après travaux

  • avant travaux 1 entree morte
  • avant travaux 2 morte
  • avant travaux 3 frayere
  • apres travaux 1 entree morte
  • apres travaux 2 morte
  • apres travaux 3 frayere

Coût total de l’opération : 125 500 € HT

Maîtrise d’ouvrage : syndicat du bassin versant de la Reyssouze

Maîtrise d’œuvre : ARTELIA

Entreprise mandatée : SAAF

Avec le concours financiers de :

Agence de l’eau RMC (50 %)

Région Auvergne Rhône-Alpes (15 %)

Département de l’Ain (15 %)

 

Réalisation de la frayère à Brochets :

CEMEX (100 %)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *