Signature d’une convention entre le SBVR, l’ONF et Jasseron

Le SBVR, l’ONF et la commune de Jasseron s’associent pour mener un projet de restauration du bief du Carry dans la forêt de Teyssonge à Jasseron.

Le 8 avril une convention a été signée entre les trois parties affirmant la collaboration entre les différents acteurs.

Article paru dans le journal Le Progrès le 15 avril 2022

Explication du projet

Etat des lieux

L’action vise la conception et la réalisation des travaux pour le reméandrage du bief du Carry, cours d’eau présent dans la forêt de Teyssonge sur la commune de Jasseron (Ain).

Le projet de restauration du boisement humide de Teyssonge se situe à l’Ouest de la commune de Jasseron et à l’est de Bourg en Bresse. Il est traversé par le bief du Carry, long de 1,37 km, qui prend source dans la commune de Jasseron.

Bief du Carry , Automne 2021

Facteurs déclencheurs

La présence de drains sur la parcelle et la morphologie du cours d’eau favorisent le drainage des eaux, ce qui entraine des conséquences négatives sur l’hydrométrie du sol, puisque la capacité de rétention des eaux par le sol est diminuée. De plus, le temps de résidence de l’eau dans le bief est amoindri, ce qui concentre les écoulements et augmente le débit d’arrivée des eaux pluviales.

Ces aménagements entrainent un assèchement plus rapide de la zone humide en période estivale ce qui limite les capacités d’habitat du milieu. Ils réduisent aussi la capacité auto-épuratrice du milieu, qui est pourtant un enjeu important car le bief du Carry est le milieu récepteur de la STEP de Jasseron.

Dans un contexte d’accentuation d’évènements de sécheresse et de stress hydrique, le SBVR, l’ONF et la mairie de Jasseron ont la volonté de mener cette action de restauration pour maintenir l’existence de la zone humide forestière, et la qualité de ce milieu.

Ce projet est un site pilote de restauration de cours d’eau temporaire en zone boisée humide en partenariat avec l’ONF et la mairie de Jasseron. L’objectif final serait de pouvoir répliquer ce dispositif sur plusieurs massifs forestiers du bassin versant de la Reyssouze.

Actions envisagées

Le projet de reméandrage du bief du Carry et de restauration de la zone humide associée a plusieurs objectifs :

  • Restaurer les capacités de rétention d’eau du sol
  • Restaurer les flux hydriques en augmentant le temps de résidence de l’eau dans le cours d’eau
  • Améliorer les habitats aquatiques
  • Améliorer la qualité de l’eau par processus biogéochimiques

Des actions similaires ont été menées dans le département du Jura (Forêt de Chaux), de l’Aube (Forêt domaniale de Rumilly) et de la Meurthe-et-Moselle (Forêt domaniale de la Reine) où de nombreux effets positifs ont pu être notés :

  • Augmentation du temps de présence d’eau dans le cours d’eau et milieux humides associés
  • Profondeur de la nappe superficielle plus faible et plus longue présence
  • Amélioration de la biodiversité (augmentation de la fréquence et abondance de certaines espèces, augmentation des chances de survie…)

Le principe d’action envisagé est l’obstruction partielle des drains et du lit actuel du bief en utilisant des micro-bouchons composés de matériaux en place (bois morts, terre..), et la réactivation le lit méandriforme d’une partie du bief du Carry en facilitant le passage de l’eau dans les anciens méandres.

Calendrier

La phase d’étude se déroulera entre avril et juin 2022. Les demandes d’autorisations environnementales seront faites à l’été 2022, pour une prévision de réalisation des travaux à l’automne 2022.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *