Enquête publique – Projet continuité écologique Moulin Brêt

Moulin de Brêt

Le projet consiste à restaurer la continuité piscicole et sédimentaire en supprimant la vanne clapet sur la Reyssouze ainsi que le vannage sur la morte.

Afin de recevoir les observations du public sur ce projet, une enquête publique est organisée du 6 Novembre 2017 au 6 Décembre 2017.

Plus d’informations ici

Enquête publique – Projet continuité écologique Moulin Neuf

Ancienne morte prochainement aménagée en rivière de contournement

Le projet consiste à restaurer la continuité écologique en créant un nouveau bras de rivière contournant le moulin.

Afin de recevoir les observations du public sur ce projet, une enquête publique est organisée du 23 octobre 2017 au 24 novembre 2017.

Plus d’informations ici

Enquête publique – continuité écologique au moulin Peloux

Vannage moulin Peloux

Le projet consiste à restaurer la continuité écologique au droit du moulin Peloux à Viriat en remplaçant l’ancienne vanne par un dispositif franchissable par la faune aquatique et les sédiments.

Afin de recevoir les observations du public sur ce projet, une enquête publique est organisée du 16 octobre 2017 au 17 novembre 2017.

Plus d’informations ici

40 tonnes de Myriophylle récoltées à Viriat !

Pelle mécanique sur barge

Retours sur le projet d’arrachage mécanique du Myriophylle du Brésil au plan d’eau Riondaz à Viriat.

L’opération s’est déroulée du 15 Août au 15 Septembre 2017.

Plus d’informations ici

Alerte au Myriophylle du Brésil

P1010609

Le Myriophylle du Brésil, espèce très envahissante, a été recensée en début d’année 2016 par le Conseil Départemental de l’Ain dans un plan d’eau à proximité d’un affluent de la Reyssouze.

Cette espèce a la faculté de se multiplier rapidement grâce à la reproduction végétative. En d’autres termes, un simple morceau de la plante déposé dans un milieu favorable à sa croissance permet la repousse d’un nouveau plant. De ce fait, plusieurs nouvelles observations ont été faites sur le bief de Navon (Viriat).

Le SBVR, la Fédération de pêche de l’Ain et la FDGDON, appellent les usagers de nos cours d’eau et les riverains à être vigilant. Nous vous préconisons vivement de prendre contact avec le SBVR en cas de découverte d’un nouveau secteur envahit par cette espèce.

Liens utiles :

Retours sur le projet d’arrachage mécanique du Myriophylle du Brésil à Viriat en 2017

Présentation du Myriophylle du Brésil

Contact SBVR

Le mot du Président

JL Favier

Jean-Louis Favier, Président du SBVR

Le Syndicat Mixte du Bassin Versant de la Reyssouze regroupe 38 communes sur une superficie de 50 000 ha. La Reyssouze prend sa source à Journans au pied du Revermont et se jette dans la Saône à Pont-de-Vaux après un parcours d’environ 75 km. Entre temps, elle est alimentée par une dizaine d’affluents principaux. Le réseau hydrographique principal représente alors un linéaire d’environ 220 km.

Sa compétence, dans le cadre d’une solidarité de bassin, est d’accompagner les projets d’aménagement, de restauration des cours d’eau dans un objectif d’améliorer la qualité de l’eau, de préserver les milieux aquatiques et de prévenir le risque des inondations.

Un Contrat de Rivière vient d’être signé avec l’Agence de l’Eau Rhône Méditerranée et Corse, le Conseil Régional Rhône Alpes, le Conseil Départemental de l’Ain, la Fédération Départementale de la Pêche et le Conservatoire des Espaces Naturels. Ce vaste programme d’une durée de 5 ans regroupe 102 actions sur l’ensemble du territoire mobilisant environ 30 millions d’euros.

Pour atteindre les objectifs, les représentants du territoire souhaitent une adhésion de tous les habitants notamment par rapport au respect de l’Environnement en adoptant une attitude citoyenne. Le Syndicat peut également apporter sa contribution pour la mise en place de projets pédagogiques dans les établissements scolaires des communes adhérentes.

Ce site internet est à votre disposition pour suivre le cheminement de la Reyssouze et de ses affluents.